ona volungeviciute

J’ai étudié les médias numériques à l’Ecole des Beaux-Arts de l’Université Ryerson à Toronto au Canada. Durant la deuxième année, j’ai décidé de prendre en plus des cours  de céramique à l’Université de l’Ecole d’art et de design de l’Ontario. Pendant deux ans encore, j’ai suivi des études d’arts numériques, où tout est virtuel, abstrait et sans corps, contrairement aux arts céramiques sensuels, concrets et tout de suite tangibles. C’est cette qualité tactile de l’argile qui m’intéresse depuis lors. 
À quarante ans, diplômée de ma seconde université des Beaux-Arts, j’ai choisi de devenir potière. Pour moi, la céramique c’est la poterie. Je ne fabrique que des pots. Je les aime anciens, «primitifs». Ils font partie de moi et de ma culture paysanne lituanienne.
Leur rondeur, leur sensualité au toucher et leurs usages multiples inspirant les formes  qui leur sont les mieux appropriées, sont les qualités qui m’attirent le plus. J’aime la simplicité de leur aspect et de leur décor, issue de la pratique répétée d’une tradition bien maîtrisée. Je fabrique des pots avec une argile à basse cuisson, je les façonne  en arrondi  grâce à la technique du colombin et les polis avec des galets marins. Je les cuis ensuite dans un four électrique, ou un foyer creusé dans la terre dehors.
Je fais en sorte que l’argile me parle d’une ancienne industrie humaine qui, à partir des éléments terre et feu, a créé « le pot » dont les incarnations à l’infini ont servi nos besoins quotidiens et qui nourrit aujourd’hui encore notre goût de beau.
I studied digital media at the School of Fine Arts at Ryerson University in Toronto, Canada. In my second year I decided also to take additional ceramic courses at the Ontario College of Art and Design. For two more years I studied digital arts, where all is virtual, abstract and bodyless, unlike ceramics that are all corporeal, concrete and immediately touchable. It is the tactile quality of clay that has absorbed me ever since. After graduating from my second university in Fine Arts at the age of forty, I chose to become a potter. Ceramics to me is pottery. I do not do anything else, but pots. I love ancient pots, I love “primitive” pots. They are a part of me and of my Lithuanian peasant culture.

Their roundness, their tangibility, and their never ending practicality, where form grows out of function, are  the qualities that attract me most. I love the simplicity in  their  shape and decoration that comes out of the repetitiveness of a well mastered tradition. I make pots from a low fire clay, I coil them into a round shape, I polish them with sea pebbles. I fire them in an electric kiln or in an open fire-pit or in both. I always hope to make my clay speak to me of an ancient human industry that from the elements of earth and fire created the pot which in endless incarnations has served our daily needs and feeds our sense of beauty. 




Créé avec Artmajeur